Des informations ont circulé en début d'après-midi de ce samedi faisant état du décès d'une étudiante algérienne en Ukraine à la suite d'un bombardement russe dans la ville de Jytomyr, située à 140 km à l'ouest de la capitale Kiev. Une information qui a fait le tour des réseaux sociaux et de nombreux médias en ligne, avant que le ministère algérien des Affaires étrangères n’apporte des précisions en début de soirée.  

De nombreuses pages Facebook et médias en ligne ont rapporté, ce samedi 26 février, une information selon laquelle une jeune Algérienne âgée de 23 ans, qui suit des études en médecine en Ukraine, aurait été tuée dans un bombardement de l’armée russe survenu dans la matinée dans la ville ukrainienne de Jytomyr.

Les mêmes sources sont allées jusqu’à révéler l’identité de l’étudiante en publiant une photo d’elle, sans pour autant citer la moindre source de leur information. Une situation qui a ajouté de la confusion dans les esprits de nombreux Algériens, qui redoutent le pire quant au sort des milliers de ressortissants algériens qui se trouvent toujours en Ukraine.

Le ministère des Affaires étrangères affirme qu’aucun Algérien n’est mort en Ukraine

Il aura fallu attendre le début de la soirée de ce samedi 26 février pour voir enfin le ministère algérien des Affaires étrangères sortir de son silence pour apporter des précisions à propos de cette information en affirmant qu’« aucun ressortissant algérien n’a trouvé la mort en Ukraine ».

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le département des Affaires étrangères a indiqué que « dans le cadre du suivi  de la situation de la communauté algérienne » établie en Ukraine, et face à « la détérioration de la situation sécuritaire » dans ce pays, le ministère des Affaires étrangères « encourage les Algériens encore présents » en Ukraine à « communiquer en permanence avec l’Ambassade d’Algérie à Kiev dans le cadre d’une coordination nécessaire afin de faire face à l’évolution de la situation qui requiert la plus grande prudence ».

Concernant les ressortissants algériens « ayant franchi les frontières de l’Ukraine vers la Pologne et la Roumanie », le ministère les appelle à communiquer avec les ambassades algériennes dans les deux pays via les numéros suivants :

  • Ambassade d’Algérie à Varsovie (Pologne) : +48 780 605 353 (numéro vert) et +48 22 617 58 55
  • Ambassade d’Algérie à Bucarest (Roumanie) : +40 21 314 45 65

Dans son communiqué, le MAE a tenu à préciser qu’elle « tient à collecter des informations sur nos ressortissants en Ukraine, et jusqu’à présent, aucun décès n’a été enregistré parmi les membres de notre communauté établie dans ce pays ».