L'Algérie sera prête pour l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations 2025, dans le cas où la Guinée se retirerait, a affirmé le ministre de la Jeunesse et des sports, Abderrezak Sebgag, lundi 28 février 2022.

L'Algérie voulait depuis quelques années organiser une phase finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN). Elle s'est portée candidate pour abriter les prochaines éditions, dont celle de 2025. Celle-ci a été cependant attribuée à la Guinée. Il faut dire que l'Algérie avait peu de chances de voir son dossier aboutir dans la mesure où elle ne possédait pas des structures sportives répondant aux normes. Ce n'est plus le cas à présent puisqu'entre temps elle a procédé à la rénovation de certains stades et a lancé la construction d'autres.

Des structures aux normes internationales érigées

Le stade d'Oran, de Baraki, de Tizi-Ouzou pour ne citer que ceux là qui ont été érigés selon des critères internationales seront réceptionnés prochainement. En fait, ce n'est pas par hasard que l'Algérie s'est vue confiée par la CAF, l'organisation en 2023 du Championnat d'Afrique des nations (CHAN) ainsi que la Coupe d’Afrique des nations (CAN des U17).

En outre, le pays s'apprête à abriter les jeux méditerranéens qui demandent également de gros moyens infrastructurels. C'est dire, en somme que l'Algérie pourra postuler pour l'organisation de n'importe quelle compétition footballistique continentale et régionale aussi importante soit-elle.

À lire aussi :  L'arrivée d'Islam Slimani au Stade Brestois 29 serait imminent

Elle peut ainsi, à moyen terme, espérer abriter la CAN 2025 qui a été attribué en 2017 à la Guinée. Concours de circonstance. Cette dernière ne semble pas être encore prête pour organiser cette phase finale ce qui constitue une aubaine pour l'Algérie qui pourrait hériter de l'organisation de ce tournoi.

« Nous serons à l’aise en termes de logistique, d’installations et autres »

En tout cas, elle se tient prête pour cette éventualité, comme l'a indiqué le ministre de la Jeunesse et des sports, lundi 28 février 2022. « Comme je l’ai dit début 2023, nous serons à l’aise en termes de logistique, d’installations et autres », a affirmé Abderrezak Sebgag à l’ouverture de la conférence nationale des cadres du ministère . « Les installations seront prêtes à la date prévue et je ne voir aucune objection à cela, maintenant l’idée peut être étudiée avec la Fédération algérienne de football », a-t-il ajouté dans des propos relayés par Foot Algérie.