Ceux qui n'ont pas déjà acheté leurs billets chez Algérie Ferries pour la fête de l'Aïd al-Adha ne pourront plus le faire. Et pour cause, les billets mis en vente, depuis le 23 mai, par la compagnie maritime nationale sont épuisés. C'est ce qu'a déclaré un responsable de la compagnie qui intervenait, ce mercredi 1er juin, sur les ondes de la radio nationale.

Selon le directeur commercial de la compagnie, Karim Bouzenad, Algérie Ferries affiche complet pour les traversées programmées durant la période de l'Aïd al-Adha. Selon le même responsable, « 90 % des billets ont été épuisés en un temps record ». Il faut dire que cela ne peut être une surprise après deux années d'absence pour cause de crise sanitaire et de fermeture des frontières.

À ceux qui demandent à Algérie Ferries de louer des navires pour répondre à la forte demande de la diaspora algérienne, Karim Boueznad a précisé que la flotte de la compagnie maritime algérienne est suffisante, surtout après l'entrée en service du nouveau navire Badji Mokhtar III, que l'Algérie a réceptionné en août 2021.

Algérie Ferries : Pression sur les dates et non sur les places

En fait, il explique autrement la pression que subit Algérie Ferries. Pour lui, le programme de traversées répond aux demandes des Algériens de France, et la pression ne concerne pas la disponibilité des billets de Marseille vers l'Algérie, mais dans le choix des voyageurs pour certaines dates précises. À l'image de la période précédant la fête de l'Aïd al-Adha, très sollicitée par les ressortissants algériens installés en France.

Pour rappel, la compagnie maritime nationale Algérie Ferries a été autorisée, depuis jeudi 19 mai, à renforcer ses traversées de Marseille vers l'Algérie. Au lieu de la traversée habituelle par semaine entre Marseille et Alger, la compagnie maritime algérienne opère désormais trois traversées hebdomadaires entre ces deux ports. En plus, les autorités algériennes ont accordé à Algérie Ferries l'autorisation d'opérer une fois par semaine depuis Marseille vers les ports de Bejaïa, Skikda et Oran.