Depuis la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, le roi Mohammed VI multiplie les initiatives envers les juifs marocains. Lors du conseil des ministres du gouvernement marocain tenu le 13 juillet, Mohammed VI a entériné une réorganisation de la communauté juive au Maroc.

Le roi du Maroc a rappelé que la communauté juive au Maroc est une « composante » de la culture nationale. C'est à la fin de ce conseil que le ministre marocain de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a présenté devant le monarque de nouvelles mesures concernant l’organisation de la communauté juive marocaine.

Selon un communiqué publié par l’agence marocaine MAP, ces mesures ont été « élaborées en application des hautes instructions royales ». Elles « viennent consacrer l’affluent hébraïque en tant que composante de la culture marocaine riche de ses multiples affluents », selon le même communiqué.

Ainsi, le royaume marocain prévoit la création d’une Commission des juifs marocains de l’étranger qui « œuvre à consolider les liens des juifs marocains établis à l’étranger avec leur pays d’origine, à renforcer leur rayonnement cultuel et culturel et à défendre les intérêts suprêmes du royaume ». Mohammed VI a également donné des instructions pour la création d'une Fondation du judaïsme marocain, qui « a pour missions de promouvoir et veiller au patrimoine immatériel judéo-marocain, de sauvegarder ses traditions et de préserver ses spécificités ».

Plusieurs initiatives à destination des juifs du Maroc

Il faut souligner que la communauté juive du Maroc est aujourd’hui la plus importante au Maghreb, avec près de 3 000 personnes. Dans les années 1940, les Juifs représentaient 10 % de la population marocaine, avec 250 000 personnes et beaucoup d’entre eux sont partis par la suite après la fondation de l'État d’Israël en 1948. Aujourd'hui, plus de 700'000 Israéliens sont d'ascendance marocaine et ont toujours gardé des liens forts avec leur pays d'origine.

Par ailleurs, le roi du Maroc n'est pas à sa première initiative. En décembre 2021, Mohammed VI a lancé une initiative visant à restaurer des centaines de sites historiques juifs dans le Royaume[1]Le Roi Mohammed VI au secours du patrimoine juif. Une décision qui fait  partie du rapprochement entre le Maroc et Israël dans le cadre de la reprise de leurs relations diplomatiques en décembre 2020. Ce plan a pour objectif la rénovation de centaines de synagogues, de cimetières et de sites du patrimoine juif dans plusieurs villes du Maroc, dont le cimetière juif de la ville de Fès, qui comprend 13'000 tombes. Mohammed VI avait également décidé de rétablir les noms d'origine de certains quartiers juifs du Maroc.