Le Maroc entretient une relation très ancienne avec les Juifs. La présence juive au Maroc, tout comme d’ailleurs dans toute l'Afrique du Nord, remonte à l'Antiquité. Le patrimoine juif constitue un pan important de l'histoire du Maroc, en témoignent les centaines de sites juifs, entre synagogues, cimetières et quartiers recensés dans le pays.

La communauté juive du Maroc est aujourd’hui la plus importante au Maghreb, avec près de 3 000 personnes. Dans les années 1940, les Juifs représentaient 10 % de la population marocaine, avec 250 000 personnes et beaucoup d’entre eux sont partis par la suite après la fondation de l'État d’Israël, en 1948.

Aujourd'hui, plus de 700 000 Israéliens sont d'ascendance marocaine et ont toujours  gardé des liens forts avec leur pays d'origine. C’est pour dire que les liens n’ont jamais été rompus entre les Juifs et le Maroc.

D’ailleurs, avant même la normalisation de ses relations diplomatiques avec Israël en décembre 2020, le Maroc a introduit – sur demande du roi Mohammed VI – l'enseignement de l'histoire et de la culture de la communauté juive. Une première dans le monde arabe, puisque même l'Égypte, qui entretient des relations avec Israël depuis plusieurs décennies, n'a pas franchi ce cap.

De centaines de sites juifs marocains seront restaurés sur demande du roi Mohammed VI  

Dans le sillage de la normalisation tous azimuts avec Israël, le roi du Maroc a lancé une initiative visant à restaurer des centaines de sites historiques juifs dans le Royaume. Selon des médias israéliens, cette décision fait partie du rapprochement entre le Maroc et Israël dans le cadre de la reprise de leurs relations diplomatiques en décembre 2020.

À lire aussi :  Éric Zemmour traite les dirigeants algériens d'arrogants et les français de faibles

Le plan devrait voir la rénovation de centaines de synagogues, de cimetières et de sites du patrimoine juif dans plusieurs villes du Maroc, dont le cimetière juif de la ville de Fès, qui comprend 13 000 tombes, rapporte le journal israélien, Israel Hayom.

Le roi Mohammed VI aurait également décidé de rétablir les noms d'origine de certains quartiers juifs du Maroc, ajoute la même source, qui précise que plusieurs musées juifs ont déjà été ouverts au Maroc parallèlement à d'autres initiatives visant à répondre à l'intérêt croissant pour la préservation du patrimoine juif. L’initiative du roi Mohammed VI en faveur du patrimoine juif a été saluée par Israël, ajoute encore la même source.