Les graves mésaventures que les clients de la compagnie nationale maritime Algérie Ferries ont connues ces dernières semaines semblent avoir fait réagir les responsables du secteur des transports en Algérie. La réunion tenue, mercredi 13 juillet, au siège du ministère des Transports annonce de profonds changements dans le secteur, particulièrement au sein de la compagnie maritime algérienne.

En effet, cette réunion qui a eu lieu sous la présidence du ministre des Transports Abdellah Moundji s'est beaucoup attardée sur les derniers incidents enregistrés dans les ports de Marseille, en France, et d'Alicante, en Espagne. Ce sont deux ports qui ont connu le décès de passagers algériens, en lien avec les mésaventures causées par la gestion au niveau d'Algérie Ferries.

C'est ainsi que parmi les recommandations du ministre des Transports figurent notamment le développement de la flotte d'Algérie Ferries et l'acquisition de nouveaux navires dans le but de répondre au mieux à la demande toujours grandissante de la diaspora algérienne. C'est ce qui ressort du communiqué du département d'Abdellah Moundji, qui n'a pas manqué d'évoquer l'idée d'ouvrir de nouvelles lignes, dans le même sillage.

Algérie Ferries : Vers l'acquisition de nouveaux navires

En fait, à l'occasion de cette réunion qui peut devenir un virage crucial pour le transport maritime en Algérie, le ministre en charge du secteur a appelé à « mettre sur pied un plan de développement et de modernisation de la flotte d'Algérie Ferries, selon les normes internationales, et opérer tous les réajustements et tous les travaux de maintenance nécessaire pour une meilleure utilisation des équipements ».

À lire aussi :  Vol Lyon-Alger avec Air Algérie : Un avion presque vide, mais des billets toujours aussi chers

Mieux encore, les autorités algériennes en charge du secteur des transports ne semblent plus vouloir se contenter du navire acquis en août 2021, en l'occurrence le nouveau bijou Badji Mokhtar III. Abdellah Moundji a, en effet, demandé aux cadres du secteur de « réfléchir à l'acquisition de nouveaux navires, en utilisant les ressources disponibles ». C'est dire que les graves problèmes vécus par Algérie Ferries ces derniers temps se sont révélés comme des piqûres de rappel pour les responsables du secteur, d'où leur décision de mettre les bouchées doubles pour améliorer les prestations d'Algérie Ferries et optimiser sa gestion.