Le Portugal a besoin de main d'oeuvre étrangère dans plusieurs secteurs d'activité, particulièrement la construction et le tourisme. Les autorités de ce pays du sud-ouest de l'Europe ont décidé de modifié la loi sur les étrangers pour faciliter l'immigration. Selon le site spécialisé Schengen Visa Info, la loi amendée est entrée en vigueur le jeudi 4 août 2022 après son adoption par le Parlement[1]Portugal Modifies Foreigners’ Law to Facilitate Immigration, schengenvisainfo.com.

En effet, le Parlement portugais a adopté la nouvelle loi sur l'immigration en juillet et l'entrée en vigueur de ce nouveau texte de loi a eu lieu la semaine dernière. Selon certains médias européens, notamment l'agence de presse italienne ANSA, la nouvelle loi prévoit un visa temporaire de 120 jours. Pour les étrangers voulant travailler au Portugal, ce visa peut être prolongé de 60 jours, comme le stipule la nouvelle réglementation.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://bit.ly/ObservAlgerie

Travailler au Portugal : La loi sur l'immigration allégée

Les dirigeants portugais ont compris que pour régler ce problème de main d'oeuvre qui pèse sérieusement sur l'économie du pays, la loi sur l'immigration devait subir des amendements dans le sens d'un allégement. Le Portugal a besoin d'immigrants en raison de sa démographie, de son économie et de sa culture, a fait savoir la ministre portugaise des Affaires parlementaires, Ana Catarina Mendes.

À lire aussi :  Des vols vers la France à moins de 100 euros avec Air Algérie

Il faut dire que ces amendements étaient dans l'air déjà du temps où cette question était discutée entre les pays membres de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP). Il est question depuis le temps de faciliter la circulation des travailleurs ainsi que des étudiants des États membres qui sont, outre le Portugal, l'Angola, le Brésil, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, le Mozambique, Sao-Tomé-et-Principe et le Timor oriental. Des pays anciennement colonisés par le Portugal et dont la langue officielle est le portugais.

Avec le nouveau texte, les dispositions de la loi peuvent s'appliquer sur les citoyens du monde entier. Rien n'indique cependant que les Portugais ne vont pas favoriser les citoyens lusophones en sous-main. Surtout que certains arguments sont en leur faveur, particulièrement la maîtrise de la langue portugaise qui facilite l'intégration.

References