Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://bit.ly/ObservAlgerie

Du matériel électronique dont des drones et une importante somme d'argent en devise ainsi que de faux billets en dinars ont été saisis au niveau du port de Béjaïa durant l'actuelle saison estivale. Cette saisie a été réalisée par les agents douaniers lors des opérations de contrôle des voyageurs. 

Le port de Béjaïa, qui n'a renoué pourtant avec les voyages internationaux que dernièrement, a été le théâtre de plusieurs tentatives de trafic et de transfert illicite d'argent et d'objets de valeurs. Les agents de la douane ont réussi, en effet, à déjouer plusieurs actes du genre au niveau de cette structure aéroportuaire depuis sa réouverture pour les traversées internationales.

Il y a lieu de signaler que cet aéroport est desservi par la compagnie maritime algérienne Algérie Ferries et son homologue française Corsica Linea, qui opèrent des traversées depuis Marseille.

Au cours des contrôles de voyageurs, les douaniers ont mis la main sur d'importantes quantités de matériel électronique, dont des drones, des caméras de surveillance, entre autres. Dans une opération distincte, les agents de contrôle ont saisi un important montant en devise qui était sur un voyageur venant d'arriver de l'étranger. La valeur du montant récupéré est estimée à 9 600 euros. De faux billets de la monnaie nationale ont été également saisis sur le même individu qui a été arrêté ensuite par les services de sécurité.

Selon le journal arabophone Ennahar[1]حجز طائرة الدرون وكاميرات المراقبة وكذا أوراق نقدية مزورة بميناء بجاية, Ennahar, qui a rapporté l'information mardi 16 août, la fausse monnaie est constituée de coupures de 1000 dinars. Le montant global de faux billet récupéré est estimé à 100 millions de centimes de dinar, indique la même source. C'est dire en somme que cet individu voulait véritablement inonder le marché algérien en fausse monnaie.