La chaine publique algérienne TV1 de la Télévision algérienne a diffusé les images choquantes du meurtre du jeune Djamel Bensmail. Ces images ont choqué les téléspectateurs, qui ont été très surpris de voir de telles images à une heure de grande écoute. L'entreprise publique a fini par demander des excuses à ses téléspectateurs, affirmant que cet incident ne dépendait pas d'elle.

Alors qu'elle diffusait la conférence de presse sur le meurtre de Djamel Bensmail, présentée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), la télévision nationale a montré les images insoutenables du défunt. Après la diffusion de quelques témoignages des personnes arrêtées, et en arrivant à celui d'une femme qui a filmé la scène, les services de la DGSN ont montré les images de cette dernière devant une autre personne qui tentait de trancher la gorge de Djamel Bensmail alors que ce dernier était déjà complétement calciné.

Des images en direct qui choquent les Algériens

Ces images ont choqué tous les téléspectateurs qui suivaient la conférence en direct et qui ne s'attendaient pas à voir de telles scènes. Il faut dire que l'affaire de Djamel Bensmail a fait beaucoup de bruit en Algérie. Les Algériens étaient donc très nombreux à suivre cette conférence afin de voir les visages et les témoignages des suspects. Mais ils étaient loin d'imaginer que la police allait diffuser une vidéo où le défunt se faisait égorger.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Il est à noter que plusieurs chaines privées, qui retransmettaient la conférence en direct, ont coupé la diffusion au moment de où ces images choquantes ont été montrées. Ce que n'a pas fait TV1, qui a poursuivi la diffusion, heurtant la sensibilité des téléspectateurs.

TV1 présente ses excuses aux téléspectateurs

Notons que la présentatrice de la chaine publique a, néanmoins, indiqué que la télévision algérienne présentait ses excuses à ses téléspectateurs pour la diffusion des images violentes, tout en affirmant que la vidéo diffusé provenait de la DGSN.

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme condamne la diffusion des images de Djamel Bensmail

Dans un communiqué publié peu après la diffusion de ces images par la télévision algérienne – et plusieurs médias nationaux –, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (LADDH) s'est dite « offusquée de voir diffuser la vidéo et les images de l'assassinat de Djamal lors de cette conférence, sans aucun égard à sa famille, aux Algériennes et Algériens, alors qu'elle est retransmise en direct par toutes les chaînes TV et les médias ».

Pour la LADDH, « ces images sont un traumatisme, un supplice de plus à la famille et au peuple Algérien déjà choqués par ce drame et une offense à la mémoire de Djamal ».

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Assassinat « abject » de Djamel Bensmail : La LADDH demande justice et vérité

La Ligue de défense des droits de l'Homme a réitéré, dans son communiqué, « sa demande de la justice et de la vérité » pour « situer toutes les responsabilités dans l'assassinat abject de Djamal ». La LADDH demande le « respect des normes d'un procès équitable pour l'ensemble des prévenus et le respect de la mémoire de Djamal ».