Les athlètes handisports algériens continuent à briller à Tokyo à une journée de la fin des Jeux paralympiques. Deux nouvelles médailles ont été arrachées ce samedi 4 septembre sur le sol nippon, augmentant la récolte algérienne à 12 médailles, dont 4 en or.

En effet, Abdelkrim Krai a réussi ce samedi à arracher la médaille d'argent au 1500 mètres (T38) avec un chrono de 4:03:07. Dans la discipline du lancer de poids (F33), c'est son compatriote Kamel Kardjena qui a obtenu l'argent avec un jet de 11,34 mètres, permettant ainsi à la délégation handisports algérienne d'atteindre 12 médailles au total.

Ces distinctions viennent peu après le sacre de la lanceuse de poids (F33) Asmahan Boudjadar, qui a arraché vendredi 3 septembre la médaille d'or grâce à un jet de 7,10 mètres. Ce sacre a été précédé le même jour de deux autres sacres, ceux de Safia Djellal et Skander-Djamil Athmani, qui ont aussi battu les records du monde, chacun dans sa discipline.

La lanceuse de poids (F57) Safia Djellal a arraché l'or avec un jet de 11,29 mètres, battant ainsi le record du monde, qui était de 11,16 mètres. Son compatriote, l'athlète Skander-Djamil Athmani, arrachera également la médaille d'or au 400 mètres (T13), en battant le record du monde avec un chrono de 0:46:70. Le précédent record était de 0:46:92.

À lire aussi :  La durée du nouveau contrat de Djamel Belmadi dévoilée

Pour rappel, ces trois consécrations en or sont venus après une première arrachée brillamment, le 27 août, par la judokate Cherine Abdellaoui, qui a battu en finale des 52 kilos la Canadienne Priscilla Gagne.

Il faut rappeler surtout que toutes ces consécrations et les 12 médailles obtenues par les athlètes handisports algériennes, dont 4 en or, 4 en argent et 4 en bronze, intervient un mois après le fiasco de la participation algérienne aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. Avec zéro médailles, l'Algérie s'est retrouvée en bas du classement.