Alors qu'il n'a pas encore officialisé sa candidature pour la présidentielle d'avril 2022, le polémiste Éric Zemmour, semble déjà avoir la côte chez une partie de l’électorat français, en témoigne les résultats d'un récent sondage publié en France. 

À moins de huit mois de la présidentielle, Éric Zemmour, qui continue de laisser planer le doute sur sa candidature, obtiendrait 8 % des intentions de vote au premier tour, si ce dernier avait lieu dimanche 5 septembre, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria réalisé pour Le Parisien-Aujourd’hui en France et Franceinfo.

Éric Zemmour obtiendrait 8 % au 1er tour de la présidentielle de 2022

D’après l’enquête menée les 2 et 3 septembre auprès d’un échantillon de 925 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatives de la population française de 18 ans et plus, interrogées via internet, Éric Zemmour ferait jeu quasi égal avec Jean-Luc Mélenchon et Anne Hidalgo, qui obtiendraient respectivement 8 % et 9 % des intentions de vote.

« Éric Zemmour bénéficie clairement de l’incertitude quant aux candidats de LR », note le directeur d’Ipsos, cité par Le Parisien. Mais il a incontestablement un potentiel électoral, sur un segment droite dure - extrême droite, où il séduit plutôt des hommes, notamment d’anciens électeurs de Fillon et de Marine Le Pen, des commerçants, des cadres supérieurs, des patrons de PME… », ajoute-t-il.

À lire aussi :  François Hollande appelle la France à relancer son partenariat avec l'Algérie, le Maroc et la Tunisie

Emmanuel Macron et Marine Le Pen font toujours la course en tête du 1er tour

Emmanuel Macron et Marine Le Pen font toujours la course en tête du 1er tour, même si le chef de l’État n’a pas encore annoncé ses intentions quant à un second mandat. Les résultats de l’enquête ont montré que le Président de la République et la candidate du Rassemblement national arriveraient en tête au premier tour avec 24 %.

Quant à Xavier Bertrand, il obtiendrait 17 % contre 14 % pour Valérie Pécresse au premier tour, 11 % pour Michel Barnier, 7 % pour Éric Ciotti et 5 % pour Philippe Juvin.

Pour l'heure, un Français sur cinq (19 %) dit avoir une « image positive » du polémiste, selon le baromètre Elabe pour « Les Echos » et « Radio Classique » publié le 2 septembre. Cela le place à la 22e place du classement des personnalités politiques (qui en compte 36), au niveau de Jean-Luc Mélenchon et d’Arnaud Montebourg.

61 % des Français disent avoir une image « négative » d’Éric Zemmour

« Il dispose d'une notoriété et d'un socle d'image qui ne sont pas négligeables », note Bernard Sananès, le président de l'institut de sondages, tout en rappelant qu'Éric Zemmour bénéficie d'« un côté vu à la télé » et n'est pas encore jugé comme un éventuel postulant à l'Élysée. La plupart des sondages le créditent de quelque 5 % des intentions de vote.

À lire aussi :  François Hollande appelle la France à relancer son partenariat avec l'Algérie, le Maroc et la Tunisie

S'il est connu de l'opinion, le chroniqueur, qui juge la France « en danger de mort » en raison du « grand remplacement » et a déjà été condamné par la justice pour ses saillies contre les immigrés, est aussi extrêmement clivant.

Plus de six Français sur dix (61 %) disent avoir une image « négative » de lui, et près d'un sur deux (47 %) une « très négative », ce qui est un record ce mois-ci. Il est plus rejeté par les femmes que par les hommes. Et il est littéralement détesté par les électeurs de gauche et d'En Marche.