La Fédération internationale de football (FIFA), à sa tête son président Gianni Infantino, est décidée à faire aboutir son projet d’un Mondial de football biennal, à partir de l’édition de 2028. Malgré la montée au créneau de plusieurs fédérations, notamment en Europe et en Amérique du Sud, hostiles à un changement du calendrier du Mondial, la FIFA ne semble pas vouloir reculer.

À ce propos, la FIFA a décidé d'organiser des visioconférences en vue de recueillir l'avis des sélectionneurs des équipes nationales masculines sur cette réforme du calendrier international et plus particulièrement sur l'hypothèse d’un Mondial biennal.

La FIFA organise une consultation avec les sélectionneurs nationaux

En effet, la FIFA organise mardi 19 octobre et jeudi 21 octobre 2021, des visioconférences pour recueillir le « point de vue des sélectionneurs des équipes nationales masculines sur la réforme du calendrier international, en particulier sur l'hypothèse d'une Coupe du monde biennale », a indiqué ce lundi 18 octobre la FIFA dans un communiqué. Les points à l'ordre du jour seront « la santé des joueurs, les périodes de matches internationaux, la fréquence de la Coupe du Monde de la FIFA, entre autres », a précisé le communiqué de l’instance footballistique mondiale.

Afin de faire passer le projet d’un Mondial chaque deux ans et de gagner l’adhésion des sélectionneurs nationaux, le technicien français Arsène Wenger, directeur du développement du football mondial à la FIFA, a déclaré le 18 octobre à l’AFP que « le point de vue des sélectionneurs des équipes nationales masculines est très important ».

« Nous n'avons pas souvent l'occasion de nous réunir pour échanger. Il faut donc saisir la chance de dialoguer lorsqu'elle se présente. C'est la meilleure façon pour nous de protéger la place qu'occupe le football dans le monde et de rendre notre sport vraiment mondial », ajoute l’ancien entraîneur d’Arsenal.

Djamel Belmadi invité par la FIFA pour donner son avis

À cet effet le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi a reçu « au même titre que ses collègues entraîneurs des équipes nationales masculines, une invitation pour prendre part à une visioconférence organisée les 19 et 21 octobre par la FIFA  au profit des entraîneurs nationaux, sur les propositions relatives à l’avenir du football », a indiqué le 14 octobre la Fédération algérienne (FAF). « Djamel Belmadi, a reçu une invitation à rejoindre un appel Zoom, durant lequel les propositions seront officiellement présentées et discutées », a précisé la FAF dans son communiqué.

« Deux créneaux sont proposés, de manière à ce que chaque entraîneur puisse choisir en fonction de ses disponibilités : mardi 19 octobre (9h00), présentation en anglais (par Arsène Wenger), interprétation vers le français, l’espagnol, l’allemand et l’arabe, et jeudi 21 octobre (17h00), présentation en anglais (par Arsène Wenger), interprétation vers le  français, l’espagnol, l’allemand et l’arabe », précise la même source. Si cette idée d'une Coupe du monde organisée tous les deux ans à partir de 2028 est largement applaudie par les pays africains, elle est toutefois fermement rejetée par plusieurs associations membres de l’UEFA et des groupes de supporters notamment.