Éric Zemmour, candidat à l'élection présidentielle française de 2022, continue de faire parler de lui alors que la campagne électorale n'a pas encore atteint sa vitesse de croisière. Avec l'espoir de monter un peu plus dans les sondages, l'ex-vedette de la chaîne CNews a provoqué une nouvelle polémique, cette fois en lien avec les prénoms arabo-musulmans.

En effet, Éric Zemmour a ouvert une nouvelle polémique en donnant des chiffres sur les prénoms arabo-musulmans que sa propre source a démentis. Lors d'un meeting électoral, il a affirmé que les naissances en France sont de plus en plus synonymes de prénoms arabo-musulmans. Pour lui, l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a donné le chiffre de 22 % comme le taux des prénoms arabo-musulmans données à la naissance en 2020.

L'INSEE dément les statistiques ethniques présentées par Éric Zemmour

Le candidat de l'extrême-droite à la présidentielle compare ensuite ce chiffre au 1 % recensé en 1960, montrant ainsi l'évolution quasi-exponentielle des prénoms d'origine arabo-musulmane en France. C'est avec des chiffres pareils que Zemmour veut attirer les Français vers sa théorie du grand remplacement.

Mais voilà que ce chiffre de 22 % est vite démenti par la source même d'Eric Zemmour ; l'INSEE. L'Institut français des statistiques n'hésitera pas à démentir cette information, particulièrement en raison de l'interdiction légale faite en France à toute statistique ethnique ou religieuse. L'INSEE ne donne donc que des statistiques sur les prénoms en France, sans en préciser l'origine.

Prénoms arabes et musulmans : Islam de France répond à Éric Zemmour

Pour mettre fin à toutes ces statistiques erronés avancés à des fins de manipulation ou seulement par erreur, le site Islam de France a pris les chiffres bruts de l'INSEE et en a fait une analyse qui démonte jusqu'à la philosophie d'Éric Zemmour qui crie au grand remplacement. En effet, non seulement il n'y aurait pas eu 22 % des nouveaux-nés en France portant des prénoms arabo-musulmans, mais aussi ces prénoms ont connu une baisse depuis 2017.

Islam de France a découvert qu'en 2020, les statistiques montrent clairement que le nombre des prénoms arabo-musulmans ne représentent que 11,74 % des prénoms attribués en France. Et ce, loin derrière les prénoms français qui représentent 21,73 % et très loin des autres prénoms étrangers qui ont atteint les 66,54 % des prénoms attribués en 2020.

Combien de prénoms arabes et musulmans sont donnés à la naissance en France ?

En fait, l'analyse des chiffres menée par le site Islam de France montre qu'il est vrai que les prénoms d'origine arabo-musulmane ont progressé depuis 1960 en France (donc de 1 % à 11 %), mais leur évolution a connu une baisse entre 2017 et 2020, selon les chiffres de l'INSEE. De 12,10% en 2017 à 11.74%, en 2020, les prénoms arabo-musulmans en France ont constamment baissé pendant cette période, notamment avec les 12,03 % de 2018 et les 11,95 % de l'année 2019.