La propagation du nouveau variant Omicron a poussé de nombreux pays à recourir à davantage de restrictions de voyage. Certains pays ont décidé de fermer carrément leurs frontières, alors que d'autres ont opté pour un durcissement des mesures de contrôles à leurs frontières et des restrictions des voyages.

Certains pays comme l'Italie, le Portugal et la Grèce imposent déjà aux voyageurs – y compris ceux de l’Union européenne et vaccinés – de présenter un test négatif pour pouvoir entrer sur leur territoire. Cette mesure, déjà appliquée au Portugal, entre en vigueur à partir de ce jeudi en Italie.

La France et l'Italie durcissent les mesures sanitaires

En effet, dans un communiqué publié le 15 décembre, le gouvernement italien a annoncé qu'« à partir du jeudi 16 décembre et jusqu'au 31 janvier 2022, tous les arrivants des pays de l'Union européenne, vaccinés ou pas, doivent présenter un test négatif au départ. Les personnes non vaccinées doivent en plus s'isoler 5 jours ».

La France, par la voix du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, a annoncé  ce jeudi 16 décembre des restrictions pour les voyageurs en provenance ou à destination de la Grande Bretagne. En effet, à partir de samedi 19 décembre « les voyageurs à destination ou en provenance de la Grande Bretagne doivent justifier d’un impératif impérieux », affirme Gabriel Attal.

À lire aussi :  Le Portugal modifie sa loi pour faciliter l'immigration de travail

Le porte-parole du gouvernement a indiqué que « la validité des tests pour les voyageurs en provenance de la Grande Bretagne sera désormais de 24 heures à partir de samedi prochain », tout an ajoutant qu’« un système d'isolement à l'arrivée en France pour une durée de sept jours est également instauré ». Un isolement qui pourrait être « levé au bout de 48 heures si un test réalisé à l'arrivée en France s'avère négatif », précise-t-il.

Le Maroc décide de suspendre les vols de rapatriement

Le Maroc, qui avait décidé de rouvrir partiellement ses frontières après plusieurs jours de fermeture à la suite de l’apparition du nouveau variant, a décidé de mettre fin à partir du 23 décembre au dispositif  de vols spéciaux mis en place pour permettre aux ressortissants marocains se trouvant à l’étranger de regagner leur pays.

La décision de suspendre à nouveau les liaisons aériennes et maritimes a été prise le mercredi 15 décembre après la détection du premier cas du variant Omicron au Maroc.

Le Canada pourrait fermer complètement ses frontières

Au Canada, le gouvernement qui a déconseillé depuis le mercredi 15 décembre à ses citoyens les voyages non-essentiels à l'étranger, en raison de la menace d'Omicron, n’a pas écarter de prendre dans les prochaines heures de nouvelles mesures et renforcer les contrôles aux frontières.

À lire aussi :  Aéroport de Paris-Charles de Gaulle : Gare aux emballeurs clandestins

Certains médias canadiens ont même avancé le recours du gouvernement canadien à la fermeture pure et simple des frontières pour tous les voyages non essentiels.

Aux États-Unis, la presse locale rapportait que le gouvernement prévoyait d’annoncer ce jeudi 16 décembre de nouvelles mesures pour les voyageurs étrangers, dont celle de l’exigence d'un test PCR négatif de moins de 24 heures pour entrer sur le territoire, y compris pour les touristes complètement vaccinés.