La CAN est une compétition qui ne cesse de prendre des galons, devenant au fil des éditions l'un des rendez-vous sportifs les plus suivis au monde. La 33e édition, prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022, va donc attirer les supporters des différentes équipes participantes.

Ainsi, vu le contexte sanitaire compliqué par le nouveau variant Omicron du Covid-19, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé de limiter le nombre de supporters présents pour chacun des 52 matchs qui auront lieu pendant la compétition.

Les matchs du Cameroun auront droit à plus de supporters durant la CAN 2021

L'institution qui gère le football africain a informé les fédérations des pays participants à la CAN par courrier que pour les matchs du Cameroun, pays organisateur, les gradins peuvent être remplis à hauteur de 80 % des capacités des stades.  Quant aux matchs auxquels le Cameroun ne participe pas, les stades ne pourront accueillir que 60 % de leurs capacités.

Par ailleurs, la CAF a affirmé qu'elle suivra la situation sanitaire pendant cette compétition pour son bon déroulement, en affirmant que la vaccination et les tests confirmant la bonne santé des supporters seront exigés pour pouvoir entrer dans les stades.

Les supporters algériens peuvent voyager au Cameroun pour assister à la CAN 2021

Il faut rappeler que cette compétition verra la participation de 24 équipes. Elles sont les meilleures sélections africaines. L’Algérie, tenante du titre, devra le défendre pour le garder. Les supporters algériens sont nombreux à désirer se rendre au Cameroun pour assister aux rencontres de l'équipe d'Algérie à l’occasion de cette CAN. À cet effet, de nombreuses agences de voyages ont lancé des packs dédiés aux supporters algériens intéressés par le suivi de cette compétition au Cameroun.

À lire aussi :  L'arrivée d'Islam Slimani au Stade Brestois 29 serait imminent

Cependant, ces supporters doivent savoir que l'accès au stade « n'est permis qu'aux personnes ayant un pass sanitaire et disposant d'un test Covid-19 négatif de moins de 24 heures » comme l'avait affirmé le ministère algérien des Affaires étrangères le 29 décembre 2021.