Depuis quelques jours, beaucoup d'encre a coulé sur le maintien ou non du sélectionneur du Cameroun, le Portugais António Conceição, à un peu plus d'un mois de la double confrontation avec l'équipe d'Algérie qui va ouvrir la voie à une nouvelle participation au mondial 2022. Une mésentente entre responsables, suivie d'une polémique, est susceptible de favoriser les Fennecs.

En effet, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto'o, n'est pas sur la même longueur d'ondes que le minitre camerounais des sports, Narcisse Mouelle Komb. Spécialement sur la question du maintien ou non du sélectionneur portugais du Cameroun, António Conceição sur laquelle les deux responsables divergent.

En fait, l'ex-star du Barça, élu président de la Fecafoot en décembre 2021, juge négatif le bilan du sélectionneur, notamment après l'élimination du Cameroun en 1/2 finale de la CAN 2021 qui a eu lieu du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun. C'est l'avis de nombreux Camerounais qui rêvaient du sacre final à l'occasion de cette compétition organisée at home. Et Samuel Eto'o a même jeté son dévolu sur son ancien coéquipier en équipe du Cameroun, Rigobert Song qui drive en ce moment l'équipe olympique.

Divergence entre le patron de la Fecafoot et le ministre des sports

Ce n'est pas le cas d'autres fans des Lions indomptables, à leur tête le ministre des sports qui considèrent le bilan de Toni Conceição comme positif, sachant que depuis sa nomination en 2019, le Cameroun a enregistré 14 victoires, 7 matchs nuls et 2 défaites. Pour eux, ce n'est pas le moment de déstabiliser l'équipe, notamment à la veille de ses deux matchs barrages contre l'équipe d'Algérie.

À lire aussi :  L'arrivée d'Islam Slimani au Stade Brestois 29 serait imminent

Il faut dire que ce ne sera pas une mission facile pour le président de la Fecafoot, d'autant plus que parmi les membres de son Comité exécutif, il y en a qui ne partagent pas l'idée de remplacer le sélectionneur. D'ailleurs, ils font pression sur Eto'o pour qu'il prenne une décision très vite. Le patron de la Fecafoot a demandé un délai jusqu'à mercredi 23 février pour annoncer sa décision.

Des joueurs frustrés, des frictions entre joueurs

Ces incertitudes sur l'avenir du sélectionneur du Cameroun vont à l'avantage des poulains de Djamel Belmadi qui vont affronter les Camerounais le 25 et le 29 mars pour une place en phase finale de la coupe du monde 2022. D'autant plus que cette divergence entre le président de la Fecafoot et le ministre des sports a atteint les joueurs de l'équipe du Cameroun dont certains ne veulent plus jouer sous la houlette du coach portugais. A commencer par l'attaquant du Bayern Munich, Eric Maxime Choupo-Moting, qui a menacé de bouder les matchs barrages si António Conceição était maintenu à la tête de la sélection.

A cette polémique autour du sélectionneur, une mésentente a carrément éclaté entre les joueurs depuis leur défaite en 1/2 de la CAN face à l'Egypte. Notamment entre des joueurs de la trempe de Vincent Aboubakar et Karl Toko Ekambi qui se sont échangés des mots par presse interposée. Cette situation pourrait atteindre le moral de l'équipe à quelques semaines des deux confrontations avec les Verts. De même que la frustration de certains joueurs qui n'ont pas un grand temps de jeu au sein de la sélection et qui menacent aussi de ne plus répondre aux convocations de la Fecafoot.

À lire aussi :  La CAF dénonce « les propos inacceptables » du président de Naples sur la CAN

Belmadi pour tirer avantage de l'instabilité camerounaise

Cette situation arrange bien les affaires de l'équipe d'Algérie qui prépare la manche aller des matchs barrages qui aura lieu au stade de Japoma, près de Douala. Pour le stade d'avant-match, la Fédération algérienne de football (FAF) et Djamel Belmadi ont jeté leur dévolu sur Malabo, la capitale de la Guinée équatoriale, située à environ 100 kilomètres à vol d'oiseau de Japoma.

De son côté, le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a besoin de préparer sérieusement ce dernier tour des éliminatoires du mondial qatari. Il peut compter sur certains de ses joueurs, très en forme ces derniers temps, à l'instar de son capitaine d'équipe, Riyad Mahrez, qui brille avec son club. Belmadi va également devoir réfléchir sur les cas des joueurs blessés et ceux qui ne sont pas en forme ces derniers jours. La liste des joueurs convoqués sera publiée dans quelques semaines, et l'on sent déjà qu'il y aura quelques surprises.