Des centaines de ressortissants étrangers établis en Ukraine ont été pris au piège après l'invasion du pays par les troupes russes le jeudi 24 février. Parmi eux, des Marocains, des Algériens et des Tunisiens qui ne cessent depuis de lancer des cris de détresse pour leur rapatriement. Près d'une semaine après le déclenchement de la guerre, nous faisons le point sur les opérations d'évacuation annoncées par les autorités.

Ces appels de détresse des ressortissants algériens, tunisiens et marocains en Ukraine n'ont – semble-t-il – pas été vains. Les gouvernements du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie ont vite annoncé le rapatriement de leurs ressortissants respectifs.

Tunisie : 120 ressortissants évacués ce 1er mars

La Tunisie a déjà lancé cette campagne en déployant son premier avion à cet effet. Le premier groupe de la diaspora tunisienne a débarqué mardi mars au niveau de l'aéroport Tunis-Carthage. En tout, 120 Tunisiens – dont la plupart sont des étudiants – sont arrivés au pays.

Ils ont été évacués à partir de la Roumanie, indiquent des sources concordantes. Il ne s'agit que d'un premier vol d'une opération qui va encore se poursuivre. « Les vols d'évacuation se poursuivront pour tous ceux qui souhaitent rentrer au pays dans les jours à venir », a affirmé le bureau de communication du ministre tunisien des Affaires étrangères Othman Jarandi.

À lire aussi :  Algeria Airlines : Ce qu'il faut savoir du changement de nom d'Air Algérie

Maroc : L'opération de rapatriement lancée le 2 mars

De son côté, le Maroc lancera son opération de rapatriement le mercredi 2 mars. La compagnie aérienne marocaine a annoncé, le 27 février, 3 vols qui seront assurés à partir Varsovie, Bucarest et Budapest à destination de Casablanca. Le même transporteur a également prévu 3 autres vols le jeudi 3 mars, indiquent des sources médiatiques locales.

Royal Air Maroc a par ailleurs informé, via un communiqué, qu'elle réserve des places pour les étudiants mauritaniens sur ces vols.

Notons que jusqu'à la soirée du lundi 28 février, on a fait état de 1534 ressortissants marocains qui ont fui l'Ukraine et qui attendent leur rapatriement dans les pays limitrophes ; à savoir la Roumanie, la Pologne, la Hongrie et la Slovaquie.

Algérie : Lancement imminent de l'opération de rapatriement des ressortissants ayant fui l'Ukraine ?

L'Algérie, qui compte également un nombre important de ressortissants bloqués dans cette région – principalement des étudiants –, n'a pas encore arrêté une date pour le rapatriement de ces derniers. Cependant, le début de l'opération serait imminent, indiquent des sources médiatiques, qui affirment qu'une partie des Algériens a pu quitter l'Ukraine.

Ils se trouvent ainsi au niveau des pays voisins. Les représentations diplomatiques algériennes au niveau de ces pays préparent activement, en collaboration avec les autorités locales, l'évacuation de ces ressortissants algériens.