Le mouvement sportif algérien est frappé par un nouveau scandale. 11 athlètes algériens ont pris la fuite « harraga » en France à l'occasion d'une compétition sportive internationale disputée du 16 au 20 mai 2022. Ces athlètes, qui ont faussé compagnie à la délégation algérienne, sont candidats à l'examen du Baccalauréat prévu dans les tout prochains jours.

Dans son édition du 21 mai dernier, le quotidien El Watan a révélé que 5 athlètes algériens ont fugué en France alors qu'ils devaient participer à la 19e édition des Gymnasiades, qui s'est déroulée du 16 au 20 mai en Normandie avec la participation de 65 nations. Il s'agit de 3 boxeurs et de 2 lutteurs (âgés de 18 ans) qui faisaient partie des 57 athlètes de la délégation algérienne à cette compétition, selon la même source.

Alors que le scandale était passé sous silence, voilà que l'on découvre que le nombre d'athlètes ayant faussé compagnie à la délégation algérienne s'élève finalement à 11. C'est ce que rapporte à nouveau le quotidien El Watan dans son édition de ce jeudi 26 mai 2022. À la suite de ce scandale, les services de sécurité ont ouvert une enquête, ajoute la même source, qui évoque un réseau qui serait derrière la fugue de ces jeunes sportifs.

Cet événement nous rappelle la fugue de sportifs marocains en Serbie en novembre 2021. En effet, plusieurs lutteurs de la catégorie U23 ont fait faux-bond à leur délégation dès leur arrivée en Europe de l'Est. La Fédération royale marocaine des luttes associées a ensuite refusé le voyage à d'autres athlètes de peur de voir ce scénario se reproduire.

Les athlètes algériens qui ont fugué en France devaient passer le Baccalauréat

Selon El Watan, 9 athlètes ont faussé compagnie à la délégation algérienne en pleine compétition qui se déroulait en Normandie et les 2 autres, un garçon et une fille, ont pris la poudre d'escampette au niveau de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle. Le garçon a quitté l'avion en empruntant la piste d'atterrissage de l'aéroport pour s'enfuir, alors que la fille a réussi à s'échapper au moment de l'embarquement, précise la même source.

À la suite de cette affaire, le président de la Fédération algérienne des sports scolaires (FASS), Abdelhafid Izem, a été suspendu temporairement par le ministère de la Jeunesse et des Sports, rapporte la même source. Le consul général de France en Algérie ayant délivré des visas pour la délégation algérienne avait demandé des explications après la fuite de ces 11 athlètes algériens en France.

Ces 11 sportifs algériens qui ont fugué en France devaient passer l'examen du Baccalauréat en Algérie dans les tout prochains jours. Leur fuite a suscité la consternation au sein de la délégation algérienne présente en France avec 57 athlètes. L'Algérie était engagée à la 19e édition des Gymnasiades, considérés comme des jeux olympiques scolaires dans 5 disciplines : judo, taekwondo, boxe et athlétisme.