La France accorde une importance particulière aux étudiants algériens. C'est ce qu'a affirmé le consul général de France à Alger, Marc Sedille, qui a souligné que pendant la crise sanitaire le gouvernement français n'a pas cessé d'attribuer des visas pour les universitaires algériens. 

Chaque année des centaines d'étudiants algériens formulent des demandes de visa d'études pour aller poursuivre leurs cursus universitaires en France. Certains d'entre eux réussissent à obtenir ce fameux sésame, d'autres voient cependant leurs demandes refusées, pour une raison ou une autre.

La France a toujours ouvert ses portes aux étudiants algériens. La preuve ; en pleine crise sanitaire, elle a continué à délivrer des visas d'études, a expliqué le Consult général de France en Algérie mercredi 3 août. « Les étudiants algériens sont un sujet important pour nous. Même pendant la crise sanitaire, on a continué à délivrer des visas pour les étudiants », a souligné le diplomate français dans un entretien accordé au média TSA[1]Entretien avec Marc Sédille, Consul général de France à Alger, TSA.

Et de préciser : « en 2019, les trois consulats ont délivré 5300 visas d’études. En 2020, malgré la crise sanitaire et la fermeture des frontières, 6000 visas d’études ont été délivrés, puis 7500 en 2021. Cette année, au 30 juin, on a délivré 2000 visas d’études, sachant que juillet et août sont les mois les plus importants dans ce registre ».

À lire aussi :  Air Algérie : Mise en vente des vols supplémentaires vers Istanbul

France : Le nombre de visas accordé aux Algériens en nette baisse

Le diplomate français a fait savoir, en outre, que la France a continué également à délivrer d'autres types de visas pour les Algériens. « Au 31 décembre 2021, 61 000 visas ont été délivrés par les trois consulats, sachant que début 2021, les frontières étaient encore fermées. Sur les six premiers mois de 2022, on a déjà délivré 64 000 visas », précise-t-il.

Marc Sédille, qui va quitter son poste pour partir en retraite dans quelques semaines, a reconnu que son pays applique des restrictions pour l'octroi de visas pour les Algériens[2]La France sanctionne l'Algérie et réduit le nombre de visas Schengen aux Algériens depuis quelques années déjà, chiffres à l'appui. « En 2019, 272 000 visas ont été délivrés, 340 000 en 2018 et autour de 400 000 en 2017. Cela montre effectivement que les mesures de rigueur en matière de délivrance des visas remontent à plusieurs années, c’est une réalité », a-t-il déclaré.