C’est un vrai dilemme auquel sont confrontés les internationaux algériens évoluant au club français l'OGC Nice. En effet, l’entraîneur des Aiglons a rendu publique, le 16 août, la liste des 23 joueurs concernés par le voyage en Israël en vue du match du jeudi 18 août contre le Maccabi Tel-Aviv, dans le cadre des barrages aller de la Ligue Europa Conference. Une liste dans laquelle on retrouve trois internationaux algériens à savoir Youcef Atal, Andy Delort et Billal Brahimi.   

Encore une affaire qui risque de susciter la polémique en Algérie. Il s’agit de la convocation par le coach de l’OGC Nice de trois joueurs algériens pour disputer un match de football en Israël. En effet, pour le déplacement sur la pelouse du Maccabi Tel-Aviv, ce jeudi  18 août 2022 dans le cadre des barrages aller de la Ligue Europa Conference, l'entraîneur de l'OGC Nice, Lucien Favre, a retenu un groupe de vingt-trois joueurs. Le technicien suisse a notamment fait appel à 3 internationaux algériens : Youcef Atal, Andy Delort et Billal Brahimi.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://bit.ly/ObservAlgerie

À la lecture de la liste des 23 joueurs de l’OGC Nice convoqués pour ce voyage en Israël, et publiée mardi 16 août par le club niçois, on remarquera l’absence de l’autre international algérien des Aiglons, à savoir Hichem Boudaoui. Selon des médias proches du club français, Hichem Boudaoui n’a pas été retenu dans le groupe en raison de sa blessure. Une nouvelle qui va certainement soulager le joueur algérien qui a fait l’objet d’attaques en Algérie il y a deux saisons lorsqu’il avait disputé un match de l’Europa Ligue en Israël avec son club[1]Polémique de Hicham Boudaoui : Son frère réagit.

Atal, Delort et Brahimi iront-ils en Israël ?

Mais la polémique risque de revenir à nouveau en Algérie suite à la convocation de ces trois internationaux algériens de l’OGC Nice pour le match de ce jeudi prévu en Israël contre la formation du Maccabi Tel-Aviv. Nombreux sont les Algériens qui affichent leur opposition à ce qu’ils qualifient de « normalisation » avec Israël lors des rencontres sportives. Pour ces Algériens, il n’est pas question qu’un sportif algérien soit opposé à un israélien dans n’importe quelle compétition encore moins voir un sportif portant le passeport algérien se rendre en Israël.

À lire aussi :  Youcef Belaili sur le point de quitter le Stade Brestois

Reste à savoir maintenant quelle sera la décision du trio algérien de l’OGC Nice qui est retenu pour se rendre ce mercredi 17 août à Tel-Aviv. Atal, Delort et Brahimi demanderont-ils à leur coach de ne pas faire ce voyage comme l’avait fait il y a quelque jour l’autre international algérien Ahmed Touba ?

Une question dont la réponse sera difficile à déterminer, surtout lorsqu’on sait que dans ce genre de rendez-vous sportif de haut niveau, un entraîneur ne change jamais son groupe de joueurs sauf en cas de force majeur à savoir une blessure ou un empêchement familial. Ce qui veut dire que Atal, Delort et Brahimi devraient faire le voyage en Israël avec le groupe de l'OGC Nice, sauf en cas d’un retournement de situation.