Nous sommes à la fin du mois de février et la saison estivale avance à grands pas. Les ressortissants algériens établis à l'étranger préfèrent toujours l'été pour des vacances et des visites familiales en Algérie. La réouverture partielle des frontières le 1er juin 2021 n'a pas permis aux Algériens de l'étranger de rentrer en masse en raison du nombre réduit des vols et le prix exorbitant des billets d'avion.

Cette situation est une aubaine pour les compagnies aériennes qui affichent des prix très élevés, y compris durant les basses saisons. Pour qu'un Algérien rentre au bled, il doit débourser près de 1000 euros, uniquement pour le vol aller-retour, en plus de ce qu'il va dépenser durant son séjour en Algérie. Et c'est ce qui empêche de nombreux Algériens de rentrer en Algérie, ou tout au moins, de rentrer avec femme et enfants.

Une augmentation du nombre de vols ou une réouverture totale des frontières

Cela devient insupportable pour les ressortissants algériens de l'étranger, particulièrement ceux de France. Et cette situation devrait inciter les autorités algériennes à agir dans le sens d'une augmentation du nombre des vols de et vers la France, qui pourrait d'ailleurs engendrer une baisse des prix des billets d'avion. L'Algérie pourrait même aller vers une réouverture totale de ses frontières pour que les prix des billets ne dépendent plus du bon vouloir des compagnies aériennes.

À lire aussi :  France-Algérie : Prix des vols Air Algérie en septembre 2022

L'Algérie pourra-t-elle rouvrir totalement ses frontières ? Pourquoi le ferait-elle ? Plusieurs arguments plaident aujourd'hui pour cette réouverture totale qui fera passer le nombre de vols de 48 actuellement (entre l'Algérie et la France) à des dizaines de vols par jour assurés par plusieurs compagnies aériennes, notamment Air Algérie, Air France, Transavia et ASL Airlines.

Les contaminations ont baissé en Algérie

Pourquoi donc l'Algérie devrait rouvrir ses frontières avant la saison estivale ? Déjà parce que le nombre de contaminations au coronavirus est dans une courbe descendante. Pour le bilan du dimanche 20 février, l'Algérie a enregistré 118 contaminations, donc loin du pic des 2500 cas enregistrés il y a un mois. Et comme nous nous dirigeons vers la fin de la saison hivernale, cette tendance devrait se maintenir avec l'arrivée du printemps.

Aussi, il importe de relever le manque de virulence des nouveaux variants du virus en question. Que ce soit Omicron ou le BA.2, le virus se limite de plus en plus à la sphère ORL, donc loin des poumons comme le variant Delta qui a fait beaucoup de morts en Algérie, notamment en juillet-août 2021.

La réouverture des frontières pour faire baisser les prix des billets d'avion

Cette réalité concernant la crise sanitaire, qui a conduit en mars 2020 à la fermeture des frontières, montre qu'il n'y a aucune raison sanitaire de maintenir les frontières fermées, que ce soit partiellement ou totalement. Quelques mesures de prévention seraient suffisantes pour assurer une réouverture totale dans de bonnes conditions. Surtout si l'Algérie arrive à atteindre l'immunité collective grâce à la large propagation du virus, comme l'espèrent certains spécialistes.

À lire aussi :  France-Algérie : Prix des vols en septembre 2022 avec ASL Airlines

Aussi, les autorités algériennes sont tout à fait conscientes qu'une réouverture totale des frontières va inéluctablement faire baisser les prix des billets d'avion. Cela va permettre aux Algériens de France de rentrer au pays pour des visites familiales ou des vacances, et surtout de voyager avec femme et enfants, alors qu'en ce moment, cette option de voyage en famille est mise entre parenthèses par une grande partie des Algériens.