Depuis la reprise partielle des traversées maritimes depuis et vers l'Algérie en octobre 2021, les clients d'Algérie Ferries désirant prendre le bateau pour leurs voyages ne cessent de réclamer l'augmentation du nombre de voyages et l'ouverture de nouvelles lignes maritimes. Ils demandent également une révision à la baisse des prix pratiqués par les compagnies – nationales et étrangères – opérant en Algérie.

À l'approche de la saison estivale, marquée par une importante demande sur les traversées maritimes, de nombreux Algériens établis en Europe espèrent voir les autorités algériennes procéder à une ouverture totale des frontières ou au moins permettre aux compagnies de transports aérien et maritime d'augmenter le nombre de leurs voyages.

Une perspective qui n'est pas à écarter, si l'on se fie aux dernières déclarations des responsables du secteur du transport et de certains représentants de la diaspora algérienne à l'Assemblée nationale. C'est le cas notamment du député de l'émigration Tawfik Khedim, qui multiplie les rencontres ces derniers jours avec les responsables des compagnies algériennes en charge du transport aérien et maritime, à savoir Air Algérie et Algérie Ferries.

En effet, après la lettre qu'il avait envoyée en février dernier au DG d'Air Algérie, dont la réponse a été rendue publique le 5 mars sur la page Facebook du député, ce dernier se penche en compagnie de son collègue à l'APN, Brahim Dekhinat, sur la question des traversées maritimes en rencontrant le DG d'Algérie Ferries.

À lire aussi :  France-Algérie : Prix des vols avec Air France en septembre

Deux nouvelles traversées au programme d'Algérie Ferries, selon Tawfik Khdedim

Dans un message publié dans la soirée du samedi 5 mars sur sa page Facebook, le député Tawfik Khedim a détaillé les points abordés lors de la réunion tenue avec le premier responsable de la compagnie maritime Algérie Ferries. Des points qui concernent « l'augmentation du nombre de traversées, le remboursement des billets et le protocole sanitaire ».

Dans son message, Tawfik Khedim a indiqué que « deux nouvelles traversées maritimes seront ajoutées au programme d'Algérie Ferries et l'annonce officielle est prévue dans les prochains jours ». Le député a expliqué à ce propos qu'il ont demandé au DG d'Algérie Ferries d'ajouter Oran et Skikda au programme des nouvelles traversées maritimes.

Ce qu'il faut savoir sur le remboursement des billets par Algérie Ferries

Concernant la question du remboursement des billets non consommés par les clients d'Algérie Ferries en raison de la crise sanitaire, le député de l'émigration a expliqué que « tout client ayant un billet acheté auprès d'une agence privée peut se rendre à cette même agence pour être remboursé ». En cas de refus d'indemnisation, Tawfik Khedim invite le client concerné à « s'adresser directement à Algérie Ferries ».

À ce propos, Tawfik Khedim a indiqué avoir demandé au PDG d'Algérie Ferries d'inclure les conditions de changement et les frais dans le billet, « car il s'agit d'une sorte de contrat entre le client et l'entreprise » selon lui. De son côté, le DG d'Algérie Ferries aurait assuré que « les clients ayant des circonstances de force majeure, comme un test positif au Covid-19, sont exemptés des charges liées à la modification d'un billet ».

À lire aussi :  Air Algérie : Redéploiement stratégique en Afrique

Nouveaux navires et levée de l'obligation vaccinale pour les clients d'Algérie Ferries

Le député a également indiqué que « les navires [Tassili II] et Tariq Ibn Ziyad, actuellement en maintenance, seront prêts pour le service [dans] deux semaines, portant le nombre de navires d'Algérie Ferries à 4 ». À cet effet, « le planning estival d'Algérie Ferries est déjà finalisé et n'attend que le feu [vert] des autorités pour revenir au programme d'avant la pandémie ».

Pour ce qui est de la question relative au protocole sanitaire et l'annulation de l'obligation vaccinale pour les voyageurs, le DG d'Algérie Ferries aurait expliqué au député que cette « mesure est décidée par le ministère de la Santé et que la compagnie travaille pour sa levée et [pour] exiger [uniquement] le test négatif pour les voyageurs ».