La compagnie Air Algérie a vu le programme de ses vols internationaux renforcé en prévision de la saison estivale. Bien que l'ouverture totale des frontières n'ait pas encore été actée, ce nouveau programme de vols devrait répondre à la forte demande des clients, notamment de la diaspora algérienne qui espère surtout une baisse des prix des billets.

Le ministère algérien des Transports a publié, le 19 mai dernier, un programme de vols supplémentaires accordé à Air Algérie et aux autres compagnies desservant l'Algérie en prévision de la saison estivale. Grâce à ce nouveau programme, le nombre de vols internationaux de la compagnie Air Algérie va atteindre 270 vols par semaine vers différentes destinations en Europe, en Afrique, en Asie et aux Amériques.

S'exprimant ce lundi 23 mai sur le nouveau programme estival, le porte-parole de la compagnie Air Algérie, Amine Andaloussi, a indiqué à la chaîne Echorouk News que sur les 270 vols par semaine, la compagnie va en assurer 170 vers la France, 55 vers les différents autres pays d'Europe et 7 vols à destination de la Tunisie. Des destinations très demandées à l'approche de la saison estivale.

Date de début des réservations pour l'été 2022 chez Air Algérie

Concernant l'ouverture des réservations des vols du nouveau programme, le porte-parole d'Air Algérie a indiqué qu'elle est prévue en fin de semaine, soit vers le 26 mai. « Le début de la vente des billets pour le nouveau programme sera au plus tard cette fin de semaine », affirme Amine Andaloussi. Ce dernier a également révélé que la date du début de la vente des billets pour la saison du Hadj 2022 est fixée pour le 15 juin au profit des 9400 pèlerins algériens retenus.

À lire aussi :  Le tourisme halal et les hôtels muslim-friendly : Un concept en expansion dans les pays européens

Ce qu'il faut savoir sur les prix et le remboursement des billets non consommés

Le porte-parole d'Air Algérie s'est aussi exprimé sur la lancinante question des prix des billets pratiqués par la compagnie nationale ces derniers jours, notamment depuis et vers la France. Pour Amine Andaloussi, « le billet le plus cher entre la France et l'Algérie ne dépasse pas 640 euros en aller-retour » à bord d'Air Algérie, affirme-t-il non sans démentir les prix attribués à Air Algérie et affichés par des internautes sur les réseaux sociaux.

Toujours à propos des prix des billets, Amine Andaloussi a indiqué qu'avec l'entrée en vigueur du nouveau programme des vols, « les prix seront régulés en tenant compte de la loi de l'offre et de la demande » . « Avec le nouveau programme supplémentaire des vols, les prix des billets chez Air Algérie vont baisser », rassure-t-il.

Le porte-parole d'Air Algérie a également abordé la question des billets achetés par les clients et non encore consommés en raison de la fermeture des frontières au début de la pandémie de covid-19. Un nombre estimé par Air Algérie à plus de 500'000 billets. Selon Amine Andaloussi, Air Algérie, qui a connu une perte de 300 millions de dollars à cause de la crise sanitaire, aurait déjà remboursé 60 % des billets non consommés. « Les 40 % des billets qui restent seront remboursés à partir de la semaine prochaine », affirme Andaloussi.